Margny_le_Quinze_JCG

Le ruisseau d’Herbeuval, jadis nommé le Wazien ou le Wachy, tombait dans la rivière à l’emplacement même du pont de la Marche et formait la limite entre la prairie des pachants, ban de Margny, et le chemin de Villers à Margny, ban de Villers, lequel chemin avait 4 vergeons (12m56) de largeur, non compris le ruisseau. A présent, et depuis longtemps déjà, le ruisseau d’Herbeuval, surnommé ruisseau de la Suquette, suit le fossé d’irrigation que construisirent les moines le long du Bochet, après avoir nivelé la belle prairie de la Rosière. Il y forme la limite franco-belge, jusqu’au poteau indicateur de la route de Margut.

On trouve sur le ruisseau précité, le moulin d’Herbeuval, construit sous les contes de Chiny. Ce moulin laissé en gage aux moines d'Orval par le comte Louis V, ce gage sera convertit en donation en 1268. Le moulin du Quinze (Margny), construit au 19 èm siècle par Fayon et habité plus tard par Louis Lequinze, qui lui a laissé son nom.