Seigneurs de Margny.

Au milieu du XIVe siècle vivait Jean de Margny, chevalier homme du duc de Luxembourg.

Au siècle suivant, Margny appartenait aux Boulogne, originaires de Bologne, près de Habay-la-Neuve.

 

1336, vivoit Gobert de Bologne, il mourut en 1458, il est inhumé à Orval.

1398, vivoit Henry de Boulogne, escuyer, cousin de Jean seigneur De Merch.

Au environ de 1500 Jean de Boulogne.Margny_Gobert_de_Bologne_1458

Aux Boulogne succèdent les de Sappogne (ou Sapogne), en la personne de Gilles, écuyer, seigneur de Sappogne, Villers-dt-Orval, Lombut, Auflance, Margny et en partie des Hayon, capitaine-prévôt de Chauvency, puis d’Ivoix et de Luxembourg. Il a illustré sa maison dans les guerres du XVIe siècle.

Gilles est décédé vers 1550, laissant plusieurs enfants de son mariage avec Ide de Custine, dont Jean, époux de Marguerite, qui lui succédera.

Jean laissera quatre enfants :

1)      François, seigneur de Villers-dt-Orval.

2)      Catherine, épouse de Jean d’Aspremont dit Boncourt.

3)      Jeanne alias Suzanne, dame de Margny, qui sera l’épouse d’Henry d’Aspremont.

4)      Jeanne, mariée à Jean de Cuminel.

Le château de Margny, qui avait été probablement reconstruit par Gilles de Sappogne, va à nouveau changer de mains. En effet, le 13 juillet 1581, Jean de Lamouilly et Jeanne de Rochefort, son épouse achètent à Henry d’Aspremont et à Jeanne de Sappogne, sa femme, la forte maison de Margny.

Antoine de Sappogne est un autre fils de Gilles.

Le 9 juillet 1587, Jean Maljan, résidant présentement à la maison forte de Margny, agit comme tuteur, curateur et mambour de Jean de Lamouilly, âgé d’environ 5 ans, pupille et orphelin, fils de Jean de Lamouilly, en son vivant, capitaine et commandant de la ville de Léau.

Il épousera Anne d’Everlange, fille de Nicolas, seigneur de Vitry et de Marie Lamborel, mourut jeune, lui aussi, laissant une fille unique Jeanne, qui deviendra d’abord l’épouse de Pierre de Lamouilly, seigneur d’Aubange, puis ensuite, celle de François Piéron, de Moustier.

Du premier lit naîtra Jean-François de Lamouilly, seigneur foncier de Margny. Il fut anobli le 23 avril 1655 à Bruxelles par Charles de Lorraine. Cet anoblissement fut entériné à Luxembourg le 12 mai suivant par Charles de Lorraine.

 De leur union est né :

I. – Jean-François de Moustier, seigneur de Margny, Herbeuval et Grimbiémont, lequel, le 30 7bre 1692, épousa Martine de Harzée, décédée à Margny le 23 7bre, âgée de 81 ans. D’où :

a)      Jean-Gaspard, qui suit.

b)     Albert, seigneur foncier de Margny et Herbeuval, capitaine de cavalerie, chevalier de l’Ordre militaire de Saint-Louis, brigadier des gardes de corps du Roi de France. Il testa le 10 mars 1777 et décéda à Margny le 10 janvier 1780.

Albert avait épousé par contrat du 11 octobre 1575 Catherine de Mallac de Palayse, dame en partie de Bellefontaine (près de Rouvroy-sur-Othain). Elle testa le 11 mars 1768 et est morte en 1780.

Les biens de Margny indivis entre ses sœurs et lui.

Margny le Chateau

 

c)       Anne Françoise, née le 15-7-1696, épouse de Floreng du Faing, seigneur du Mesnil.

d)      Jean-François, né le 7-2-1698.

e)      Barbe, née le 17-1-1700, teste le 20-12-1775 et décède à Margny célibataire le 3 février 1776.

f)       Jeanne-Catherine, teste le 7 mars 1777 et décède célibataire à Margny le 10 octobre 1778.

 

II. – Jean-Gaspard de Moustier, écuyer, seigneur de Margny, Herbeuval, capitaine de cavalerie, est né à Margny le 11 juillet 1701, y est décédé le 20 mars 1773. Il épousa à Gomery le 3 juin 1737 Marie-Barbe de Gerlache, née à Marche-en-Famenne le 13 mars 1706, coûtant la vie à sa mère, fille de Jean-Lambert, Marguerite …, sa première femme.

Marie-Barbe apporta en mariage la seigneurie de Loyable et donna à son mari six enfants :

1)      Jean-François, seigneur de Margny, qui épousa Catherine Sidrick, d’où Lucie, née le 18 juillet 1775.

2)      Jean-Baptiste-Félix, qui suit.

3)     Marie-Jeanne-Barbe, née à Margny le 18 août 1740, décédée à Gomery le 22 novembre 1814.

4)      Jeanne, bpt. Le 30 Xbre 1742, épouse de Jean-Baptiste le Page.

5)      Charles, bpt. De 23 9bre 1744.

6)      Gaspard, mort jeune.

III. – Jean-Baptiste-Félix, seigneur de Margny, résidant à Meix devant-Virton.

Il épousa en premières noces en 1773 Jeanne-Joseph-Ferdinande comtesse de Maigret, dame de Vance en partie, fille de François-Servais-Joseph, seigneur de Vance, Chantemelle, le Verly, etc., et d’Anne-Françoise de Migette.

Elle est décédée en couches le 6 octobre 1775, laissant :

a)   Jean-Baptiste-Joseph, né à Virton le 15-10-1774, décédé à l’hôpital militaire de Coblence en mars 1793 des suites de ses blessures.

b)   Jeanne-Olympe-Ferdinande, née à Virton le 18-9-1775, qui sera l’épouse de Jacques-Louis Richard de Rouvres, chevalier, né à Nanireux, le 4 février 1772, décédé en 1816, mariage célébré à Izel le 23-3-1795.

Jean-Baptiste-Félix convolera une seconde fois avec Marie Gabrielle Thévenin, fille de Jean-Baptiste, seigneur de Gomery, et de Jeanne-Ferdinande Durban, d’où postérité.

Source : Document Musé Gaumais