Dès 1173 et 1180, l’abbaye d’Orval bénéficiait assurément de certains droits d’usage dans la localité. Mais sans doute n’y jouissait-elle pas encore d’une dîme. Celle-ci ne lui sera confirmée, pour partie, qu’en 1209, Margny L'Eglise Saint Martin JCGvraisemblablement à la suite d’un don de Jacques de Villers devant Orval qui gravement blessé et probablement mourant, lui avait légué « la portion qui lui revenait dans le dîmage de Margni ». Sa veuve Elisabeth compléta la donation en 1213. Puis s’ajoutèrent les parts de Hugues de Latour et le duc de la Fertè, écuyer, avant 1222. Canon de Villers, alors sans héritier, renonça de son côté à ses prétentions dans le domaine en 1230. L’abbaye racheta encore la fraction qui appartenait à un certain Jean de Margny en 1374. En fin de compte, elle obtint ainsi le tiers des grosses en menues dîmes de l’endroit.

***Margny l'Eglise Vitrail

La première église est construite au XIIe siècle. En ruine et dangereuse elle est interdite à l’accès  en 1771.

Les notables et la population se réunissent au moulin du Rond-Buisson le 19 avril 1771 et signent une convention pour reconstruire une nouvelle Eglise. En 1776 la nouvelle Eglise est achevée.

L’Eglise est détruite de nouveau, ainsi que de nombreuses maisons du village le 25 août 1914, le jour du massacre de 41 habitants de Margny et d’un soldat de l’armée coloniale. Elle est reconstruite de 1920 à 1922 à peu prêt à l’identique.

Ces dimensions générales : Longueur totale 28,60 m (extérieur). Nef : 19,80 sur 8,60 (intérieur). Chœur : 6,90 sur 4,50 m (intérieur).