Margny en Ardennes

15 juillet 2016

La France en Deuil, la France Pleure.

La France L'Europe Le Monde Pleurent[2]

Posté par RC Saint Georges à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 avril 2016

Margny Petit Village Paisible

MARGNY.Petit Village en Pays Ardennais.

Margny_une_Vue_de_Villers_dvt_Orval__JCG

Ce petit village sympathique est à l'est du département des Ardennes, il surplombe la frontière. Du village on aperçoit la commune Belge la plus proche, Villers devant Orval un village typiquement gaumais. En haut du village et au pied d'un mamelon on peut apercevoir le château de Margny plusieurs fois séculaire.

Margny_Vue_du_Christ_JCG

C'est la Marge, rivière dont le nom mal prononcé ou mal copié est devenu la Marche, qui est le traçage naturel de la frontière sur quelques kilomètres entre la France et la Belgique. Le curé Hampon de Margut écrivait en 1870 « il est impossible de ne pas admettre que la Marge ait donné son nom à Margut comme à Margny, situé non loin de cette rivière. »

Margny_vue_sur_la_Belgique_JCG

Margny est entouré de villages français, Herbeuval, Auflance, Breux et de villages belges Villers devant Orval & Limes.

Les habitants de Margny s'appellent les "Margnygnois et les Margnygnoise". Surnom : Les Coquirant(e)s.

Homonymes : 4 autres villes ou villages portent le même nom en France ou s'en rapprochent.

Monsieur Michel Protin est le maire de cette charmante petit commune.

Ardennes Margny

Coordonnées géographiques :

  • Latitude 49° 36' 56 Nord
  • Longitude 5° 21' 08'' Est
  • Superficie 6,68 km
  • Altitude : mini 187 m, maxi 310m, 240 m devant la mairie (249m en moyenne).

Autres infos :

  • La population avoisine les 200 habitants, il y avait environ 430 habitants en 1913.
  • Code Postale : 08 370
  • Canton de Carignan, Arrondissement de Sedan

Permanence de la mairie : Jeudi de 16 H à 18H. Téléphone  03 24 22 66 73

Distances de Margny.

Moins de 15 km : Herbeuval: 2,1 km, Villers devant Orval: 2,8 km, Fagny: 3,4 km, Margny_Plaque_Signalisation_JCGLimes: 3,5 km, Sapogne sur Marche: 4,1, Abbaye d'Orval: 5,5 km, Gérouville: 5,5 km, Breux: 9 km, Basilique d'Avioth: 9,2 km, Margut et l'ermitage de Saint Walfroy: 10 km, Chameleux et Williers: 10 & 11 km, Fort de Villy la ligne Maginot à la La Feté sur Chiers: 12 km, Florenville et sa vue sur la Semois: 14 km.

Moins de 40 km : Carignan la Collegieale: 18 km, Montmédy ville fortifié 18 km, Virton et son Musée Gaumais: 19 km,  Chiny pour une randonnée en Canoë Kayak sur la Semois: 20 km, Torgny la Provence en Pays Gaumais: 25 km, Marville le village Espagnol : 32km, Sedan et le château fort le plus important d'Europe: 38 km à coté Bazeilles : Chateau régence et la maison de la dernière cartouche, Bouillon et son Château: 40 km.

Les albums photos sont sur votre gauche. Si vous voulez regarder l"ensemble d'un album cliquer sur l' album et il vous apparaîtra en Diaporama.

Voir nouvel album du 13 juillet 2014, les billets de Banque Français depuis 1939

Posté par RC Saint Georges à 11:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 décembre 2015

Animations année 2016.

Samedi 6 Février 2016 : Défilé carnavalesque dans les rues de Margny suivi d’un gouter ou toute la population jeunes et moins jeunes est conviée. N’oubliez pas le traditionnel concours de galettes.

Barbecue[1]

Samedi 16 & Dimanche 17 Avril : Fête patronale.

Dimanche 8 Mai : Brocante.

Samedi 30 Juillet : Barbecue géant suivit d’une soirée dansante.

De plus amples renseignements concernant ces manifestations vous seront communiqués en temps voulu.

Posté par RC Saint Georges à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 octobre 2015

A vos crayons et vos pinceaux.

Aquarelle de Margny d' Isabelle Gambie.

Aquarelle Isabelle Gambie

Posté par RC Saint Georges à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'Eglise Saint Martin

Dès 1173 et 1180, l’abbaye d’Orval bénéficiait assurément de certains droits d’usage dans la localité. Mais sans doute n’y jouissait-elle pas encore d’une dîme. Celle-ci ne lui sera confirmée, pour partie, qu’en 1209, Margny L'Eglise Saint Martin JCGvraisemblablement à la suite d’un don de Jacques de Villers devant Orval qui gravement blessé et probablement mourant, lui avait légué « la portion qui lui revenait dans le dîmage de Margni ». Sa veuve Elisabeth compléta la donation en 1213. Puis s’ajoutèrent les parts de Hugues de Latour et le duc de la Fertè, écuyer, avant 1222. Canon de Villers, alors sans héritier, renonça de son côté à ses prétentions dans le domaine en 1230. L’abbaye racheta encore la fraction qui appartenait à un certain Jean de Margny en 1374. En fin de compte, elle obtint ainsi le tiers des grosses en menues dîmes de l’endroit.

***Margny l'Eglise Vitrail

La première église est construite au XIIe siècle. En ruine et dangereuse elle est interdite à l’accès  en 1771.

Les notables et la population se réunissent au moulin du Rond-Buisson le 19 avril 1771 et signent une convention pour reconstruire une nouvelle Eglise. En 1776 la nouvelle Eglise est achevée.

L’Eglise est détruite de nouveau, ainsi que de nombreuses maisons du village le 25 août 1914, le jour du massacre de 41 habitants de Margny et d’un soldat de l’armée coloniale. Elle est reconstruite de 1920 à 1922 à peu prêt à l’identique.

Ces dimensions générales : Longueur totale 28,60 m (extérieur). Nef : 19,80 sur 8,60 (intérieur). Chœur : 6,90 sur 4,50 m (intérieur).

Posté par RC Saint Georges à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


A deux pas l'Abbaye d'Orval


L'abbaye d'Orval

Posté par RC Saint Georges à 08:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]

A moins de 10 km la Basilique d'Avioth


Avioth

Posté par RC Saint Georges à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Maires de Margny de 1775 à ce jour

Autrefois les maires n’étaient pas élus par les conseillers municipaux, ils n’existaient pas. Les maires ou mayeurs étaient des officiers de justice, ils exerçaient au village la justice foncière, la justice subalterne appelées justice moyenne et basse. Ils étaient assistés d’un lieutenant mayeur, de quatre échevins, d’un greffier, et de six hommes quarante.

 

Leur nomination était faite tous les ans le premier janvier, selon le commandement de l’intendant de l’abbaye d’Orval, il en était de même pour les villages d’Herbeuval et de Puilly.

Maires Echarpe_de_Maire___les_Adjoints

1775 Jean Lecler - 1791 Gérard Loraux - 1792 Guillin - 1794 Jean Lecler - 1800 (An VIII) Pierre Massonnet - 1815 Nicolas Charlier - 1819 Jean François Prévot - 1832 Lambert Lecler - 1837 Jean Baptiste Jarrier - 1846 Jean Deprette 1848 - Jean Baptiste Orquevaux - 1860 Nicolas Orquevaux - 1862 Philippe Deprette - 1871 Joseph Bocard - 1877 Justin Collignon - 1879 Lambert Louppe - 1896 Jean Baptiste Leroy - 1897 Jean Giltaire - 1908 Adolphe Orquevaux - 1912 Jules Guillin - 1935 Jules Orquevaux - 1945 Jean Degoff - 1977 Jacques Leclere - 1983 Pierre Orquevaux - 2001 Jacques Plainchamp - 2008 à ce jour Michel Protin.

Posté par RC Saint Georges à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La Douane à Margny

Douane_Portatif_de_Travail

A la lecture des documents de la douane de la brigade de Margny des années 1929 à 1932 ont peut constater la précision du contenant des rapports des douaniers. Quelques exemples :

 

Le 31/07/1929 - Monsieur Naif Eugène – Villers dvt Orval – Une auto marque «Ford» châssis sans N°, moteur N° 7295-892, force 22HP, genre camionnette, couleur verte, capote noire, Immatriculation 58748 (B).– Il entre en France à 8H et sort à 20H.

Le 13/12/1929 – Monsieur Bouvier Victor –Villers dvt Orval – Une Jument N°1 – Une Jument N°2 – Un Chariot N°1, un harnais N°5, un traineau N°7 – Il entre en France à 9H1/4 et sort à 13H50.

Le 13/12/1929 – Monsieur Engel Léon - Villers dvt Orval – Une bicyclette pour homme à cadre émaillé noir filets or, gardes boue métalliques peints en noir Marque United , N° 4418 au tube de selle. Poids 13k, valeur ; 300 F.

Encore mieux dans la précision : Il entre en France le 8/12/1929 à 10H12  et sort le 14/12/1929 à 20H15 – Monsieur Henry Jean- Villers dvt Orval – 1°) Un accordéon marque « Tap Silgrto Soprami «  et F440 Reguimte Italie – 31 touches, 24 basses, Poids 41 kg. 2°) Une grosse caisse avec ses cymbales en cuivre et peau. 3°) Un tambourin en cuivre et peau.Douane_Fran_aise_a_Margny_R

Du zèle, non c’était le travail du douanier à cette époque: le 12 janvier 1932 - Transaction pour 0,05 kg de tabac haché le même jour, Saisie d’une boite d’allumettes.

En lisant les documents on peut remarquer les passages répétés des résidents Belges allant travailler en France aux ateliers de Margut et aussi les agriculteurs travaillant sur le ban de Sapogne.

Pour visionner les pages du document voir l’album Douane.

C'était un lundi 18 décembre 1899 - Information l'Union Ardennais.

La nuit dernière, les douaniers de Margny ont arrêté trois très jeunes contrebandiers qui passaient en fraude du tabac belge. Il s'agit de Michel Paul, 11 ans, Cyril Lotel, 12 ans et de sa sœur Albertine, 13 ans. Tous trois habitent Chauveny-Saint-Hubert. Interrogés à la gendarmerie de Margut, ils prétendent ne pas avoir agi aux ordres de leurs parents.

Posté par RC Saint Georges à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Seigneurs de Margny

Seigneurs de Margny.

Au milieu du XIVe siècle vivait Jean de Margny, chevalier homme du duc de Luxembourg.

Au siècle suivant, Margny appartenait aux Boulogne, originaires de Bologne, près de Habay-la-Neuve.

 

1336, vivoit Gobert de Bologne, il mourut en 1458, il est inhumé à Orval.

1398, vivoit Henry de Boulogne, escuyer, cousin de Jean seigneur De Merch.

Au environ de 1500 Jean de Boulogne.Margny_Gobert_de_Bologne_1458

Aux Boulogne succèdent les de Sappogne (ou Sapogne), en la personne de Gilles, écuyer, seigneur de Sappogne, Villers-dt-Orval, Lombut, Auflance, Margny et en partie des Hayon, capitaine-prévôt de Chauvency, puis d’Ivoix et de Luxembourg. Il a illustré sa maison dans les guerres du XVIe siècle.

Gilles est décédé vers 1550, laissant plusieurs enfants de son mariage avec Ide de Custine, dont Jean, époux de Marguerite, qui lui succédera.

Jean laissera quatre enfants :

1)      François, seigneur de Villers-dt-Orval.

2)      Catherine, épouse de Jean d’Aspremont dit Boncourt.

3)      Jeanne alias Suzanne, dame de Margny, qui sera l’épouse d’Henry d’Aspremont.

4)      Jeanne, mariée à Jean de Cuminel.

Le château de Margny, qui avait été probablement reconstruit par Gilles de Sappogne, va à nouveau changer de mains. En effet, le 13 juillet 1581, Jean de Lamouilly et Jeanne de Rochefort, son épouse achètent à Henry d’Aspremont et à Jeanne de Sappogne, sa femme, la forte maison de Margny.

Antoine de Sappogne est un autre fils de Gilles.

Le 9 juillet 1587, Jean Maljan, résidant présentement à la maison forte de Margny, agit comme tuteur, curateur et mambour de Jean de Lamouilly, âgé d’environ 5 ans, pupille et orphelin, fils de Jean de Lamouilly, en son vivant, capitaine et commandant de la ville de Léau.

Il épousera Anne d’Everlange, fille de Nicolas, seigneur de Vitry et de Marie Lamborel, mourut jeune, lui aussi, laissant une fille unique Jeanne, qui deviendra d’abord l’épouse de Pierre de Lamouilly, seigneur d’Aubange, puis ensuite, celle de François Piéron, de Moustier.

Du premier lit naîtra Jean-François de Lamouilly, seigneur foncier de Margny. Il fut anobli le 23 avril 1655 à Bruxelles par Charles de Lorraine. Cet anoblissement fut entériné à Luxembourg le 12 mai suivant par Charles de Lorraine.

 De leur union est né :

I. – Jean-François de Moustier, seigneur de Margny, Herbeuval et Grimbiémont, lequel, le 30 7bre 1692, épousa Martine de Harzée, décédée à Margny le 23 7bre, âgée de 81 ans. D’où :

a)      Jean-Gaspard, qui suit.

b)     Albert, seigneur foncier de Margny et Herbeuval, capitaine de cavalerie, chevalier de l’Ordre militaire de Saint-Louis, brigadier des gardes de corps du Roi de France. Il testa le 10 mars 1777 et décéda à Margny le 10 janvier 1780.

Albert avait épousé par contrat du 11 octobre 1575 Catherine de Mallac de Palayse, dame en partie de Bellefontaine (près de Rouvroy-sur-Othain). Elle testa le 11 mars 1768 et est morte en 1780.

Les biens de Margny indivis entre ses sœurs et lui.

Margny le Chateau

 

c)       Anne Françoise, née le 15-7-1696, épouse de Floreng du Faing, seigneur du Mesnil.

d)      Jean-François, né le 7-2-1698.

e)      Barbe, née le 17-1-1700, teste le 20-12-1775 et décède à Margny célibataire le 3 février 1776.

f)       Jeanne-Catherine, teste le 7 mars 1777 et décède célibataire à Margny le 10 octobre 1778.

 

II. – Jean-Gaspard de Moustier, écuyer, seigneur de Margny, Herbeuval, capitaine de cavalerie, est né à Margny le 11 juillet 1701, y est décédé le 20 mars 1773. Il épousa à Gomery le 3 juin 1737 Marie-Barbe de Gerlache, née à Marche-en-Famenne le 13 mars 1706, coûtant la vie à sa mère, fille de Jean-Lambert, Marguerite …, sa première femme.

Marie-Barbe apporta en mariage la seigneurie de Loyable et donna à son mari six enfants :

1)      Jean-François, seigneur de Margny, qui épousa Catherine Sidrick, d’où Lucie, née le 18 juillet 1775.

2)      Jean-Baptiste-Félix, qui suit.

3)     Marie-Jeanne-Barbe, née à Margny le 18 août 1740, décédée à Gomery le 22 novembre 1814.

4)      Jeanne, bpt. Le 30 Xbre 1742, épouse de Jean-Baptiste le Page.

5)      Charles, bpt. De 23 9bre 1744.

6)      Gaspard, mort jeune.

III. – Jean-Baptiste-Félix, seigneur de Margny, résidant à Meix devant-Virton.

Il épousa en premières noces en 1773 Jeanne-Joseph-Ferdinande comtesse de Maigret, dame de Vance en partie, fille de François-Servais-Joseph, seigneur de Vance, Chantemelle, le Verly, etc., et d’Anne-Françoise de Migette.

Elle est décédée en couches le 6 octobre 1775, laissant :

a)   Jean-Baptiste-Joseph, né à Virton le 15-10-1774, décédé à l’hôpital militaire de Coblence en mars 1793 des suites de ses blessures.

b)   Jeanne-Olympe-Ferdinande, née à Virton le 18-9-1775, qui sera l’épouse de Jacques-Louis Richard de Rouvres, chevalier, né à Nanireux, le 4 février 1772, décédé en 1816, mariage célébré à Izel le 23-3-1795.

Jean-Baptiste-Félix convolera une seconde fois avec Marie Gabrielle Thévenin, fille de Jean-Baptiste, seigneur de Gomery, et de Jeanne-Ferdinande Durban, d’où postérité.

Source : Document Musé Gaumais

Posté par RC Saint Georges à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]